Référencement local : les 5 erreurs les plus communes

Améliorer son référencement local en 5 conseils

A force de me balader sur le net et de consulter les sites de nombreux artisans, j’ai constaté que ces derniers faisaient souvent les mêmes erreurs. De ce fait, leurs sites internet ne performent pas correctement. Avec quelques ajustements, il est pourtant possible de gagner des places. Le référencement local, sur de nombreux métiers, n’est pas encore trop concurrentiel. Voyons tout de suite le top 5 :

1) Ne pas compléter correctement sa fiche Google My Business

Cela peut paraitre évident pour certains, mais nombre de petites entreprises ne renseignent pas tous les champs proposés par Google My Business. Or, pour bien espérer ressortir sur le pack local, il va falloir donner le maximum de Data à Google. Remplissez tout :

Adresse, horaires, photos, descriptif. Si Google est rassasié, alors, il vous donnera de la visibilité.

2) Ne pas insérer de mot clé sur sa fiche Google My Business

Encore une fois, cela peut paraitre évident, mais, je suis toujours étonné de voir les artisans qui ne mettent pas de mot clé sur GMB.

« Taxi Nicodriver » ressortira toujours mieux que « NicoDriver »

3) Ne pas avoir de correspondance entre les infos sur Google My Business et son site web

Il faut savoir que Google veut toujours délivrer la meilleure information à l’internaute. Pour ce faire, il va croiser les données sur les différents sites et tenter d’établir une correspondance. Si l’adresse que vous utilisez sur votre fiche Google My Business n’est pas la même que sur votre site internet, alors, il peut y avoir un couac.

Dans votre page de contact, vous devez rentrer les informations de votre entreprise à l’identique : adresse, numéro de téléphone, jours et horaires d’ouverture. Plus ces infos seront cohérentes, plus vous gagnerez en visibilité.

4) Ne pas avoir de mentions légales ou de page contact

Votre légitimité en tant que professionnel doit apparaitre sur votre site internet. Les mentions légales, bien que fastidieuses sont une page consultée par bon nombre de vos prospects. C’est étonnant, mais cela se vérifie.

Dernièrement, l’algorithme de Google a pénalisé bon nombre de sites de e-commerce, de santé et de banque/finance/assurance à cause de ce genre de détails qui pouvaient manquer. Ne vous tirez pas une balle dans le pied, créez cette page et renseignez-la avec toutes les infos utiles.

5) Investir dans la publicité (adwords/facebook) avant d’avoir corrigé son SEO

Cette erreur est sans doute celle que l’on rencontre le plus avec les petites entreprises. Une fois l’achat d’un site low cost (et non optimisé) effectué, l’artisan se voit conseiller d’investir dans un budget publicité mensuel de plusieurs centaines d’euros. Un comble.

Aujourd’hui, acheter de la publicité, sur internet, est toujours moins cher que d’acheter de la publicité dans les médias classiques (journaux, radio, télé). Cependant, ce coût augmente de façon exponentielle.

De plus en plus d’entreprises veulent un site internet vitrine, puis, paient de la publicité pour avoir de la visibilité. Cela fait donc augmenter le coût de la pub. C’est la loi de l’offre et de la demande !

En soit, la publicité Adwords ou Facebook Ads peut être un excellent levier de croissance, mais, uniquement lorsque votre site est déjà optimisé pour avoir une visibilité sur Google.

La raison est simple : si votre site ne se classe pas bien dans les moteurs de recherche, une fois votre budget pub consommé, vous disparaissez…

Cet article se termine, j’espère qu’il vous a été utile. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager !

Article invité écrit par Adrien Lahalle de Seoblaster

Référencement local : les 5 erreurs les plus communes
Retour en haut